Le voyage à vélo : une aventure pour bonne condition physique

Publié le : 30 mars 20235 mins de lecture

Le voyage à vélo, souvent appelé cyclotourisme, est un excellent moyen de voyager en toute sécurité et de manière responsable. C’est aussi un bon moyen de rester en forme tout en explorant de nouveaux territoires. Cette sorte de voyage se fait la plupart du temps en petit comité, entre trois à cinq personnes au maximum. Mais alors, comment faire ses entrainements ? Quel genre de bicyclette et équipement sont nécessaires pour réussir un voyage en vélo ? Réponses dans cet article.

Préparation physique pour les vacances à vélo

Les voyageurs en bicyclette ont tendance à déclarer que la préparation physique pour des vacances est probablement plus importante que la préparation physique pour un voyage à vélo à travers le monde. C’est contre-intuitif, mais le voyageur de longue période aura plus de temps pour peaufiner sa forme physique, alors que les vacances à vélo peuvent rapidement devenir un grand souci si un quelconque ennui de santé se produit faute d’un manque d’endurance et de préparation physique (plus de détails sur ce site spécialisé). Le risque de voyager à bicyclette sans bien s’entraîner au préalable est de se faire du mal et se blesser. Et ce sera très probablement parmi les genoux, en tout cas, c’est le plus fréquent chez les cyclotouristes. L’intensité de ce nouvel exercice pourrait être importante pour votre corps, entraînant des douleurs. Deux à trois entraînements par semaine sont suffisants pour faire des progrès significatifs. En guise d’exemple, un entraînement focalisé sur les gestes aérobiques nécessite de pédaler vraiment loin, de l’ordre de 40 à 80 kilomètres au quotidien. L’intensité de vos efforts doit être bien modérée (80 % de l’effort maximal que vous pouvez fournir).

Le type de vélo adéquat pour voyager

Le vélo tout-chemin, est un genre de bicyclette semblable au vélo tout-terrain. Il convient aux paysages et terrains changeants, même si le VTC n’a pas de porte-bagages ou système d’éclairage. Si vous prévoyez d’apporter très peu d’équipements, c’est ce vélo tout-chemin qui va répondre à vos exigences. Vous pourrez alors l’enfourcher pour une à deux semaines de voyage. Sinon, optez pour le « VTT », qui est le vélo tout-terrain des États-Unis, où il était connu sous le nom de « mountain bike ». Ce vélo robuste, conçu pour décélérer les sentiers de montagne, peut être adapté au cyclisme d’endurance ou au VTT moyennant quelques aménagements : pneus avec ou sans crampons à ajuster en fonction du parcours ; emprunter des itinéraires asphaltés ou non pour une posture plus redressée et confortable. L’installation de porte-vélos et de sacs de sable avant ou pendant le « bikepacking » est idéale. La solidité et la rigidité des composants du vélo cargo seront un critère de taille pour supporter le poids des sacs.

Les outils et équipements pour un voyage à vélo

Voyager en bicyclette, ça implique bien sûr de savoir à l’avance quel itinéraire faut-il suivre, et quelle sera la durée estimée de tout le trajet. Le groupe de personnes qui décide de voyager ensemble choisit également l’endroit où il dormira pendant les nuits jusqu’à ce qu’il arrive à l’endroit souhaité. Pour un voyage à vélo réussi, il est essentiel d’avoir des accessoires qui permettent de naviguer correctement sur la route. Vous aurez besoin d’un kit de réparation de vélo, c’est-à-dire un multi-outil qui vous permet de vérifier régulièrement votre vélo. D’autres pièces sont de même à prévoir : une clef réparatrice de rayons ; deux à trois rayons de remplacement, un dérailleur multifonction à choisir selon le modèle de votre bicyclette, et enfin des câbles de vitesses et freins. À titre de renseignement, sachez que tous ces outils ne sont pas encombrants, puisqu’ils tiennent dans un sac de taille moyenne. Prêt pour une aventure atypique et mémorable ?

Comment bien ajuster un casque de vélo ?
Comment voyager en vélo avec des enfants ?

Plan du site