VTT semi-rigides ou tout-suspendus : quelles différences ?

Le VTT est un vélo tout terrain équipé de pneus crantés et larges. Des amortisseurs sont montés sur la fourche pour atténuer d’éventuels chocs. Ce type de vélo permet de rouler sur des terrains inaccessibles aux vélos classiques. Il s’adapte à tous les milieux, terrains meubles ou accidentés. Actuellement, le marché présente plusieurs modèles. Lequel choisir ?

Le VTT semi-rigide et le tout suspendu

Le choix de votre achat est défini en fonction de la configuration du terrain. Pourquoi optera-t-on pour les VTT semi-rigides ou tout-suspendus ? Le VTT semi-rigide est le mieux adapté pour les terrains peu ou modérément accidentés. Il est conçu avec une fourche suspendue à l’avant et un cadre inflexible. Toutes ces dispositions permettent d’entreprendre une randonnée agréable. Sa réactivité et sa légèreté permettent de pédaler pendant un long trajet, sans rencontrer aucune difficulté. Le VTT tout suspendu comprend deux mécanismes d’amortissement, l’un est à l’arrière et l’autre à l’avant. On l’a fabriqué avec une fourche suspendue d’où son nom. Grâce à cet accessoire, tous les chocs causés par les différents obstacles sont atténués. Ce modèle est idéal pour affronter les terrains très accidentés. Il est adapté pour le marathon et la pratique du All Mountain. Avec le VTT tout suspendu, votre confort est assuré.

Les différents types de VTT

Des différents modèles de VTT semi-rigides ou tout-suspendus sont proposés sur les marchés. Chaque vélo a une utilisation spécifique. Le VTT All-Mountain est destiné à effectuer des randonnées sur des sentiers en pente. Le Down Hill est conçu pour faire des descentes en un temps limite. Il possède un moyen de freinage fiable et efficace. Il est préférable de choisir un VTT tout suspendu muni d’un débattement. L’inconvénient, avec on ne pourrait effectuer aucune montée. L’Enduro est utile pour pratiquer des sports extrêmes dans des zones inégales. Il devrait être maniable, léger et doté des accessoires de sécurité. Le Fat Bike facilite votre parcours dans des endroits meubles et enneigés. Le Cross-Country est le seul accepté à utiliser dans les Jeux olympiques. Il peut rouler sur différents types de terrains, en montée comme à la descente.

Les soins de son vélo

Un VTT bien entretenu se maintient plus longtemps. Après chaque sortie, il faudrait prendre soin de sa bicyclette. On commencera par le nettoyage avec de l’eau et d’un produit nettoyant. Un torchon souple ou une éponge fera l’affaire. Le jet d’eau risque de détériorer certains composants des VTT semi-rigides ou tout-suspendus. Ensuite, essuyez avec un tissu sec les différentes parties pour éviter la rouille. Enfin, il faut dégraisser les plateaux et la chaîne avec de l’huile spéciale pour le vélo. On évitera de mouiller les poignées et les freins. L’eau les endommagera et les fait grincer.

Comment choisir son VTT électrique ?
Tout ce qu’il faut savoir sur les subtitlités de la chaîne de vélo